CONVERGENCIA - Conseil et Formation

Conseil en stratégie, organisation et management
Formations management et accompagnements

Le Management MHI

Bienvenue sur notre site internet

Management Humaniste Intégratif et Systémique

Eric Blanc, Créateur Concept de Management Humaniste Intégratif et Systémique

Définir le management ?

Nous définissons habituellement le management comme l’action d’un dirigeant, d’un cadre ou d’un manager de diriger une organisation jusqu’à l’accomplissement de ses objectifs avec efficience ; de piloter un projet jusqu’à sa réalisation et sa réussite, d’animer une équipe jusqu’à sa pleine maturité et la réalisation de son potentiel.

Pour cela, le manager va créer des stratégies, définir et déléguer des objectifs tactiques et opérationnels ; communiquer et mobiliser les acteurs internes et externes en organisant le travail, les moyens logistiques, organisationnels, financiers, temporels ; et atteindre ces objectifs en évaluant les résultats.

 

Devenir une organisation perfomante

Un vision innovante du Management

Origines du MHI

Le MHI – Management Humaniste Intégratif est une pratique innovante du management : une philosophie d’action fondée sur le résultat de 15 années de recherches et d’expériences dans les domaines du management, de la communication, de l’organisation, de la gestion des entreprises et de la formation.

La performance sereine est l’aboutissement de la pratique régulière du management humaniste intégratif.

Modèle de Gilbert

Définir le management Humaniste Intégratif

Ce management sera humaniste intégratif s’il intègre les dimensions suivantes :

  • L’humanisme : la conception que le capital d’une organisation est principalement humain, il s’agit donc de développer les ressources propres des collaborateurs et des équipes pour que chacun devienne un « expert » de son métier.
  • La posture Intégrative : la capacité des dirigeants et des managers à utiliser de nombreux outils conceptuels, théoriques et méthodologiques, ainsi que des techniques comportementales et relationnelles, qui leur permettent de choisir la posture la mieux adaptée à l’instant présent, à la situation d’une organisation et d’une équipe.
  • La pensée systémique et la créativité organisationnelle, permettant de devenir une organisation apprenante.
    Une discipline personnelle et une éthique professionnelle

A mi chemin entre un art et une science, le management humaniste intégratif et systémique est une technique de management permettant d’appliquer de manière systématique à un groupe institutionnalisé un ensemble de principes – bienveillants et innovants – de fonctionnement commun ; tout en individualisant la relation, permettant ainsi motivation, esprit d’équipe et coopération.

Un ensemble construit de techniques et de posture

Le Management MHI au service de la performance de vos équipes

Postures intégratives

La posture de l’assertivité (l’affirmation juste de soi dans le respect d’autrui) est au centre du management humaniste intégratif.

Une excellente connaissance et conscience de soi, de ses propres mécanismes émotionnels et relationnels sont essentiels à cette posture : rester soi et conscient, garder la maîtrise de soi, et savoir mettre ses émotions au service d’un but.

Le développement de ses capacités d’empathie et d’action sur les émotions des autres permettent l’émergence d’un leadership serein et l’exercice d’une autorité juste, fondée sur la primauté de l’intérêt général.

Dans cette pratique du management, le manager va adapter sa posture en fonction de ce que la situation exige à chaque instant, et pratiquer le management situationnel. Il va mobiliser ses capacités d’adaptation et de recul face aux situations professionnelles.

Des Techniques Efficientes

L’exercice du management humaniste intégratif repose sur un haut niveau de communication, et la maîtrise des différentes techniques de management. Certaines de ces techniques ont fait leurs preuves depuis des générations (CNV, DESC, SMART, SWOT), et d’autres font appel à des concepts nouveaux issus des dernières recherches sur la communication, la psychologie, la sociologie, la neuro-biologie, la sociologie des organisations, le management…

Des outils les plus simples aux dispositifs les plus complexes, de la motivation à la dynamique motivationnelle et la performance ; du management au quotidien à la cohésion d’équipe jusqu’à la Qualité de Vie au Travail ; des techniques de délégation à la gestion d’un service : des outils de gestion du temps et des priorités, outils organisationnels, tableaux de bord et états de reddition de la performance à l’efficience ; de l’idée à la stratégie grâce aux outils d’aide à la décision et aux modèles décisionnels ; …

Intégrer progressivement l’ensemble de ces outils, techniques et méthodes managériales conduira le manager vers l’excellence relationnelle, opérationnelle et organisationnelle.

Ecologie

L’écologie environnementale concerne la relation entre l’Humanité et la Terre, pour le développement durable de l’humanité selon ses besoins, et dans le respect des ressources de la terre.

L’écologie relationnelle dans le Management Humaniste Intégratif s’entend dans la création de relations interpersonnelles justes, fondées sur un développement durable de la relation dans le respect des interlocuteurs, de leurs besoins et de leur écologie personnelle : physique, émotionnelle, mentale, sociale et professionnelle.

Ethique et RSE

La bienveillance, l’empathie et les relations justes sont au centre du MHI, en même temps que le développement d’une autorité juste et d’un leadership assumé et assertif.

L’exercice du management humaniste intégratif repose sur un engagement aux normes internationales de comportements éthiques au travail :

  • Responsabilité
  • Transparence
  • Respect du principe de légalité
  • Respect des intérêts des parties prenantes
  • Comportements éthiques
  • Respect des droits de l’homme

Développement organisationnel

Le développement organisationnel permet à une organisation de renforcer ses capacités à se développer, de détecter elle-même les changements qui méritent d’être enclenchés et d’engager un processus d’évolution. Développer la qualité de vie au travail et passer du risque psychosocial à la ressource psychosociale grâce à l’innovation managériale.

Le défi de la transformation permanente en Management MHI

Une équipe sereine développe des capacités naturelles d’affronter les changements nécessaires et fréquents dans les organisations. Elle vit alors la dynamique du changement comme un défi positif. Dans ces équipes : stress, résistances et oppositions sont remplacés par capacité d’adaptation, d’innovation et créativité collective.

Performance et QVT

Plusieurs expériences d’entreprises et études démontrent aujourd’hui la corrélation entre l’augmentation de la performance d’une entreprise et le bonheur de ses collaborateurs, à travers l’augmentation de la Qualité de Vie au Travail. Le MHI, par son approche, renouvelle la façon de penser et d’organiser le travail. Il développe de nouvelles manières de communiquer pour des relations de travail plus justes, simples et respectueuses.

En savoir plus sur le Management MHI

Une méthode de management innovante et en phase avec les nouvelles générations de travailleurs, qui aspirent à donner du sens à leur activité professionnelles.

La performance sereine !
Accompagner l’évolution professionnelle, Développer simultanément 
les processus d’organisation, les savoir-être 
et les compétences professionnelles
Précédent
Suivant

Transformer le schéma de l’erreur – ou échec – en schéma de l’apprentissage

Il n’y a pas d’échec dans la vie, soit je réussis, soit j’apprends.
Nelson Mandela
J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis." Michael Jordan.
Les échecs sont semblables à des couteaux : ils nous servent ou nous blessent, selon que nous les prenions par le manche ou par la lame. James Russell Lowell
Précédent
Suivant

Concepts Management MHI

Concepts

Plusieurs concepts sont en jeu dans le management humaniste intégratif et systémique :

  • L’humanisme : cette philosophie de la vie nous propose de concevoir que nos comportements, à l’origine, sont orientés vers l’adaptation, et que plus une personne dispose de choix, plus elle est auto-determinée et elle se met en état de réussir. Dans cette logique, il n’y a pas d’échec, qui est seulement un retour de la réalité, ce qui permet d’apprendre et de changer : “soit je réussis, soit j’apprends” (Mandela). Chacun dispose ainsi de ressources pour évoluer et réaliser ses aspirations ; le management consiste alors à révéler ces ressources et permettre à chacun de se développer pleinement dans l’exercice professionnel. De nombreux penseurs ont développé des outils et techniques essentielles : le non jugement, le schéma de l’apprentissage, l’écoute active et l’empathie, la posture de l’assertivité, la CNV. D’autres concepts et techniques viennent aujourd’hui compéter ces outils, grâce notamment aux apports de la psychologie sociale et des neurosciences (techniques d’engagement, communication engageante…). 
  • La posture intégrative : si l’on considère le management sous l’angle d’une stratégie et d’une technique de communication, la maîtrise des techniques simples comme évoluées de communication est essentielle à tout manager. La posture intégrative consiste à connaitre l’ensemble des techniques et des positionnements dans la relation, et à utiliser la meilleure posture, attitude et technique au meilleur moment. Certaines situations vont appeler du manager un style directif, persuasif, participatif ou délégatif, en fonction du moment, du sujet, et du degré d’autonomie de ses collaborateurs. Certains entretien vont nécessiter une solide technique d’entretien, pour obtenir l’engagement d’un collaborateur sur un point précis de changement (technique COMENVOL), ou pour désamorcer une tension, résoudre les problèmes techniques et les conflits. 
  • L’analyse systémique nous invite à regarder une équipe ou une organisation comme un organisme vivant, ayant ses points d’équilibre dans lesquels chacun répond à une dynamique d’inter-relations.
    Cette dynamique d’action est guidée par des désirs et ambitions personnelles, moteur d’investissement, d’engagement et donc de performance au travail ; cette dynamique d’action est guidée également et simultanément par des fonctionnements ou mécanismes conscients et inconscients collectifs, renforçant ou privant parfois les acteurs de leur liberté. La compréhension que l’énergie d’un groupe est très puissante – tant pour co-construire que pour co-détruire – nous invite à prendre en considération le système dans lequel se trouvent les acteurs avant d’agir. Les réponses à apporter à une situation sont parfois locales, parfois globales, et souvent dans les deux dimensions.
  • Conduite du changement : conduire le changement organisationnel implique de guider les femmes et les hommes, leur organisation, et leur environnement dans un processus de transformation qui mobilise leurs capacités d’adaptation, de communication, d’engagement, et la transformation de leur culture professionnelle, parfois même leur identité professionnelle. La conduite du changement dans le management humaniste intégratif intègre le facteur humain comme étant central dans la dynamique du changement. Celui-ci se déroule en 4 phases : la préparation, l’engagement, la réalisation et l’ancrage.

Cadres théoriques

Quelques auteurs qui m’ont permis de théoriser le MHI en complément de mes recherches  : C. Rodgers, E. Berne, H. Mintzberg, A. Salter.  Sharon A. et Gordon H . Bower. S. Kobasa. J. Mayer et P. Salovey. M. Rosenberg. P. Hersey et K. Blanchard. P. Senge. K. Lewin. Janis. Campbell. Motowildo. Eccles et Wigfield. B. Weiner. Blake et Mouton. P. Gibert. A. Fernandez…. (liste non exhaustive, plus de 150 auteurs sont inspirants)

 

Vous souhaitez nous consulter pour votre projet ?

N'hésitez pas à nous contacter pour obtenir un devis gratuit et sans engagement.